Aap
avatar
Messages : 23
Inscrit.e le : 11/04/2018

Asmolphégé

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 23 Avr - 15:21
Le bruit du bois contre le bois ramena Asmolphée au présent, il ne fallait pas qu'il se perde plus dans ses pensée, il avait un entraînement à supervisé, il jeta un regard à Mina qui était à ses côtés, sur le balcon surplombant le terrain d'exercice, quelques mètres en contrebas, et il lui adressa un sourire.

-Travaille pas trop petite sœur, tu vas encore finir avec de l'encre sur le front. Et tu vas encore prendre du temps à la faire disparaître.

Il rigola en sortant de l'extérieur du bâtiment pour y pénétré sous les geste obscène de sa sœur, il avait à faire maintenant, et il ne pouvait se perdre en joute verbale avec celle qui partageait son sang, bien qu'il aurait beaucoup apprécier le faire. Il devait aller s'occuper des nouvelles recrues et des moins nouvelles. Aujourd'hui était dédiée aux armes d'hast, et d'après ce qu'il entendait, l’entraînement avait déjà commencer. Ou quelque chose était en train d'être réglé sur le terrain, il y avait des tensions entre plusieurs jeunes bleus, et ils n'attendaient que les entraînements pour se foutre sur la tronche. Il accéléra légèrement jusqu'à débouler dans la cour, avisant d'un coup d’œil expert la situation. Cela avait effectivement tourner au règlement de compte, mais entre ce qui semblait être de bande rivale, il y avait déjà des corps sur le sol, et malgré le bois de l'armement, certains semblaient être en sang.

Grognant sourdement devant tant de gâchis, Asmolphégé attrapa sur un des rack d'armes un lourd bâton imitant une hallebarde et s'avança droit sur le combat, il avait prit l'arme en prévision d'un risque d'assaut dans sa direction, et il avait bien fait car une arme fusa vers lui au moment où il pénétrait la mêlée, il la para sans grande difficulté, utilisant le manche de son bâton pour se faire , et décocha en retour un coup de poing dans le visage de l'effronté qui avait fait ça. Du coin de l’œil il capta un autre mouvement, mais en dehors de la mêlée cette fois-ci. Oui, il avait bien vu l'éclat blond de Helena. Est-ce qu'elle allait venir l'aider où se contenterait-elle d'observer le spectacle de loin ? Il n'en savait rien, et n'avait pas envie de hausser la voix, surtout devant le bordel que faisaient les jeunes. Il para une autre arme de bois et fit subir le même sort qu'au précédent au propriétaire, refroidissant ses hardeurs.

Il devait trouver et neutraliser les leaders, mais ce n'était pas chose aisée. Surtout dans une cohue pareille, et pourtant, il finit par y arriver, ils étaient au centre, luttant au poing, c'était encore des jeunes, et leurs techniques n'étaient pas très développée, mais ils la compensaient par une rage assez surprenante. Asmolphégé ne perdit pourtant pas plus de temps à les observer et se porta directement à leur rencontre, abandonnant son bâton pour se mettre à jouer des poings lui aussi. Il en attrapa un par l'épaule, le faisant sursauter et lui expédia un coup directement dans les reins, avec assez de force pour le faire hurler de douleur, et il l'envoya sur le sol, se portant à la rencontre de l'autre.

Adversaire ,qui, encore sous le coup de la rage réussit à lui porter un coup au visage, faisant voir rouge au mercenaire qui lui expédia avec vitesse et précision deux coups de genoux dans le bas ventre, l'envoyant rouler au sol. De voir les meneurs ainsi maltraités, cela apaisa quelque peu les autres, qui se rendirent alors compte des emmerdes dans lesquelles ils allaient être fourré. Asmolphége n'avait pas un sourire commode aux visages, et ils savaient qu'ils allaient sans doute déguster avant de reprendre l'entrainement.

-Helena, ramène ton cul ici. Et crois pas que je ne t'ai pas vue.
Aap
avatar
Messages : 32
Inscrit.e le : 10/04/2018

Helena

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 24 Avr - 15:59
Un nouveau jour se lève et c'est grâce à la douce bave qui coulait actuellement sur son visage que la blonde avait émergé. Kouraï glapissait déjà sautillant sur le lit de la blondasse. La rousse n'avait qu'une hâte celle de sortir prendre l'air mais encore fallait-il que son "amie" daigne se lever ce qui n'était pas chose facile. Surtout quand la tête dans le cul était présente de manière aussi violente. Marmonnant tout en se frottant le visage elle poussa légèrement la renarde afin de sortir de son lit ouvrant ensuite les rideaux étant aveuglée temporairement par la lumière du jour.

- Bon... On va sortir, mais j't'en prie Ko' arrête de sautiller de partout.

Faisant une moue elle caressait la tête de la renarde avant d'enfiler des fringues adaptées pour sortir poussant la porte de l'auberge accompagnée de sa renarde pour enfin aller dans les rues de la ville. Ça sentait déjà le poisson dans le coin... Génial, elle adorait ça... Non c'était purement ironique et si elle avait été dans cette foutue ville c'était bien parce qu'elle n'avait pas eu de "meilleures" options car ouais sinon elle se serait barrée ailleurs hein. Il y a mieux qu'une cité qui empeste le poisson de toute manière. S'asseyant dans un premier temps sur un petit muret elle observait attentivement sa renarde qui se roulait dans un petit tas d'herbe profitant d'être en extérieur pour dépenser toute son énergie, enfin toute ça risquait d'être compliqué puisqu'elle était intenable.

Au bout d'un bon quart d'heure, après s'être étirée, Helena se dirigea enfin vers son "lieu" de travail ou un truc du genre captant rapidement Asmolphégé. Elle espérait qu'il ne l'aurait pas vu, qu'il soit bien trop occupé à casser des gueules plutôt qu'à la capter elle et sa boule de poil rousse... Mais c'était trop beau et après avoir justement cassé des "gueules", les fauteurs de troubles, il énonça à Helena de gracieusement le rejoindre. Génial, elle qui espérait être discrète ne l'avait pas été et maintenant elle allait devoir se "bouger", car bon si As' prenait la peine de l'appeler c'était bien pour quelque chose.

- Tu veux m'casser la gueule aussi ? J'te promet que cette fois, j'y suis pour rien à tout ce foutoir.

Un sourire en coin naissait tandis qu'elle reprenait ensuite de son sérieux pour tenter d'apprendre le pourquoi il voulait la voir.

- Bon plus sérieusement, j't'écoute.

S'installant sur une vieille pierre elle passait sa main dans le pelage de la renarde regardant les "autres" qui allaient sans doute prendre cher après... Ouais mettre As' de mauvais poils aussi rapidement était un record, un record que même elle n'avait jamais atteint c'était dire. Elle s'attendait tout de même à devoir leur péter la gueule à sa place puisqu'il voulait sans doute qu'elle les "entraîne". Ouais les entraîner à encaisser quoi, car bon ce n'était pas parce qu'elle était une femme et accessoirement plus petite qu'eux qu'elle n'avait pas une bonne poigne, au contraire, Helena en plus d'être vicieuse savait où frapper pour faire mal et ces cons ne savaient sans doute pas à quoi s'attendre si c'était elle qui allait mener l'entrainement. Remarque cela pourrait en faire sourire plus d'un ce qui la motiverait à "s’entraîner".

Kouraï allongée à côté d'elle, Helena se redressa enfin se massant le visage tout en observant cette fois-ci As' prête à accomplir sa première tâche du jour qui allait-être des plus chiantes. Plus vite elle serait accomplie plus vite elle pourrait passer à autre chose comme chercher des contrats et se faire un peu d'or afin d'économiser pour atteindre l'un de ses objectifs premier se casser de cette foutue ville, ce qui allait prendre un bon bout de temps quand même.
Aap
avatar
Messages : 23
Inscrit.e le : 11/04/2018

Asmolphégé

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 26 Avr - 15:09
La désinvolture de la blonde commençait à taper sur les nerfs d'Asmo, mais il n'en montrait rien, elle semblait tout prendre pour une corvée, la fougue de la jeunesse sans aucun doute. Après tout, elle était d'une autre contrée, s'il avait bien comprit, elle devait se sentir au dessus des autres.

-Je te casserais la gueule rien que pour le plaisir de voir ce petit sourire narquois effacé de tes lèvres triple buse. Mais ça devra attendre, on va dire que t'es tombée au mauvais endroit au mauvais moment ma cocotte. Comme tu as du le deviner, si tu n'es pas aussi idiote que ton air de bênette sur ton visage le hurle, on a eu quelque soucis de discipline par ici.

Le sourire sadique du capitaine de la compagnie s’agrandit encore alors qu'il fixait son regard sur les nouvelles recrues. Les choses sérieuse allaient bientôt commencer pour elles.

-Comme tu le sais, c'est les nouvelles recrues. Et je vais avoir besoin de toi pour séparer le bon grain de l'ivraie. Le premier qui moufte tu lui fait bouffer la poussière. Ils ont déjà commencer par montrer qu'ils ne connaissaient rien au mercenariat, et encore moins à la compagnie de l'Écume argentée. Ses monsieur pensent qu'ils peuvent venir ici et avoir de la considération et même des ressentiments les uns envers les autres. Ils pensent pouvoir régler ça en créant des camps.

Il se tourna à nouveau vers la blonde et lui adressa un sourire à faire gelé la banquise.

-Tu comprends pourquoi est-ce que j'ai besoin de toi Helena ? Je veux que tu détruises tout espoir en ses gens. Je veux qu'a la fin de cette journée, ils aient bien comprit que la prochaine fois qu'ils se livreront à une querelle aussi futile que stupide, ce sera avec la mort au poing que j'irais voir chacun des contrevenants.

Le mercenaire se tourna à nouveau vers les jeunes, fixant ceux qui semblaient sur le point de moufter avec le même regard qu'avant.

-Le premier qui l'ouvre, je le prend avec moi pour une leçon de pugilat.

Cela fit taire toute les personnes et il se tourna à nouveau vers Helena.

-Tu pars avec eux faire le tour du quartier en courant, je compte sur toi pour me dire lesquels prennent le temps de lambiner et de discuter. Si il y en a un qui fait ça, le groupe entier reprend un tour de quartier. Même règle que pour ta formation à toi, pas de soucis avec ça ?

Il lui adressa un sourire et un clin d’œil.

-Moi j'ai un terrain d'exercice à préparer.
Aap
avatar
Messages : 32
Inscrit.e le : 10/04/2018

Helena

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 28 Avr - 17:24
Le charme d'As' quand il était sur les nerfs ne s'effaçait pas, Helena aurait bien continué à le "titiller" si ces cons qui leur servait de recrue n'était pas présent. Car si la blondasse aimait bien taquiner celui qui lui avait apprit la majorité des choses qu'elle connaissait aujourd'hui, elle ne tenait pas à entacher l'image qu'il renvoyait aux hommes qui travaillaient pour lui. As' était donc la seule personne pour qui la blonde avait de l'estime ainsi qu'une once de respect, c'était un "exploit" en soi puisque la confiance de la femme ne se gagnait pas comme ça, c'était un vrai combat pour l'obtenir et être sûre que derrière elle n'abuse pas de vous.

Si As' avait réussi cet exploit c'était tout simplement parce qu'il avait trouvé Helena au début, quand elle était perdue dans cette ville et sans repères, quand elle avait tout simplement besoin d'un soutien pour ne pas rester dans la rue... Il était donc tombé au bon moment et elle, elle se sentait redevable. Il lui avait tout simplement apprit à "gérer" les choses et à ne pas se faire marcher dessus... Elle qui ne savait pas où regardé au départ savait désormais où elle se dirigeait, où elle devait aller afin d'atteindre son but et qui sait... Peut-être aller bien au delà de ce but ?

Écoutant attentivement l'homme à la chevelure "platine" elle regardait ensuite les recrues tandis que Kouraï venait se placer au niveau de ses chevilles.

- Bon les larves on y va et le premier qui traîne de la patte me fera des pompes, on veut pas de tâches chez-nous.

Si elle n'aimait pas courir elle s'appliquait tout de même à la tâche donnant ainsi un rythme assez prononcé pour montrer aux autres qu'ici on ne rigolait pas avec les "règles". Ils allaient donc tout simplement en chier. Elle n'attendait désormais plus qu'à voir qui allait traîner, qui allait râler afin de le voir suer pendant les pompes qu'il aurait à appliquer, ça allait-être comique... Puis il y avait une chose de bien à Aap, les femmes étaient respectées donc elle n'avait pas besoin de frapper pour se faire entendre.

Une fois le long tour terminé Helena fut relativement déçue de voir que tous s'étaient donnés la peine de réussir à suivre. Elle avait désormais derrière elle des hommes en sueurs qui attendaient la suite de leur entrainement. Se plaçant à l'endroit attendu Helena restait silencieuse, il ne restait plus qu'à As' de mettre en place la suite.
Aap
avatar
Messages : 23
Inscrit.e le : 11/04/2018

Asmolphégé

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 22 Mai - 16:18
Pendant que les nouvelles recrues et Helena prenaient l'air frais de la mâtinée par un petit footing, le mercenaire avait préparer le terrain d'exercice. Il fallait qu'il brise au plus vite ses velléités entre les personnes. Que différentes familles s'en veuillent et s'attaquent étaient une chose normale... Après tout, même Mina faisait de même avec la mercenaire. Elles ne se supportaient pas. L'une par protection pour son frère, l'autre par pure défense personnelle, et Asmo se retrouvait bien souvent au milieu, à subir leurs disputes. Mais ça n'était jamais aller aussi loin que ce à quoi il avait assisté ce matin. Hélant sa sœur, au dessus, il lui demanda de se renseigner sur les nouveaux membres, et sur ce qui pouvait causer autant de dissension entre eux.

Il s'étira enfin et retira sa chemise, contemplant la cour intérieure qui était devenue un espèce de parcours du combattant, des caisses, des mannequins de bois, il avait aussi dégager les panneau de bois au dessus de l'arène de sable. Les jeunes allaient ramasser aujourd'hui. Il fallait qu'il se fasse haïr pour qu'ils se liguent ensemble contre cette figure beaucoup plus impressionnante et brutale que leurs simples rivalité familiales. Son sourire devint un rictus alors qu'il entendant le bruit d'un groupe de gens revenant .

Ils étaient donc de retour, prêt à subir son entraînement. Ils semblaient être en sueur, bien, la teigneuse ne les avaient pas ménagé. C'était quelque chose de bien déjà. Elle n'était peut être pas entièrement à jetée la petite, il pourrait peut être en faire un véritable joyaux. Quand aux jeunes, aux possible future recrues... Hé bien, il verrait si au milieu de ce tas de merde, se cachait quelque chose de valeur. Mais pour cela, il fallait se salir les mains. C'était les risques du métier. Il s'avança vers eux, en faisant reculer certains et commença les exercices. Il finit par les abandonnés peu avant la nuit et commença à ranger les alentours avant de prendre la direction des bains, s'étirant pour se délier les muscles. Les jeunes avaient déguster sérieusement, et lui aussi, quand a Helena, elle aussi avait subit des choses, mais elle s'en était tirée très bien toute seule.

Mais là, il allait rejoindre les bains, il en avait besoin d'un bien chaud. Demain cela recommencerait dès le matin, même entraînement, même pour plusieurs jours. Et après, ils verraient comment est-ce que leurs petites querelles étaient futile.
Aap
avatar
Messages : 32
Inscrit.e le : 10/04/2018

Helena

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 8 Juin - 14:24
As’ n’avait pas pipé un mot à leur retour, il était peut-être préoccupé ou alors c’était parce que sa sœur était là. Hele’ ne supportait pas sa sœur, si elle pouvait elle l’étriperait mais bon elle ne pouvait pas donc elle faisait avec… Avec cette idée de devoir la supporter. Regardant l’attroupement derrière elle, elle ne put s’empêcher de sourire, même sa renarde avait plus d’endurance, c’était triste pour eux mais bon ils étaient là pour s’améliorer non ? Et puis si une jeune femme pouvait le faire, alors eux aussi pouvaient le faire même si au fond dans cette ville c’étaient les femmes qui étaient le mieux « considérées ». C’était ça qui avait motivé Helena à rester ici, ça changeait de ces lieux où les mecs faisaient ce qu’ils voulaient et que les nanas restaient au fond des boniches bonne à rien.

Il s’approcha enfin, reprenant le relai pour leur faire faire une bonne série d’exercices. Hele’ s’appliqua à la tâche elle aussi, sans aucun mal puisque même si elle avait un caractère de merde elle était débrouillarde et savait ce qu’elle faisait. Une fois fini, c’est-à-dire au moment où la nuit commença à tomber elle aida As’ à ranger quelques babioles avant de récupérer ses affaires et de commencer à filer. Elle n’avait rien à ajouter et puis même si elle était « douée » elle restait humaine et ces exercices en chaine l’avait épuisé, elle avait besoin de rentrer.

- Vient Ko’, on rentre.

Saluant As ‘ rapidement, ignorant sa sœur, elle embarquait la renarde avec elle se faufilant à l’extérieur alors que la nuit englobait la totalité des lieux. Elle aimait bien sortir le soir, c’était les moments où le ciel était le plus beau et pourtant sortir le soir n’était pas sans risques… Toutes les petites frappes cherchaient des victimes faciles dans ces heures-là, ce qu’elle n’était pas certes, mais elle restait une cible « prisée » puisqu’elle semblait fragile. Ça expliquait pourquoi cette nuit là elle ne s’attarda pas dans la rue, par peur d’attirer les regards et donc d’être emmerdée.

Une fois chez-elle elle changea rapidement de fringues avant de s’affaler sur son lit, la renarde s’était jetée sur elle remuant sa queue. Elle était infatigable la rousse, ce qui n’était pas son cas à elle. Soufflant tout en riant légèrement elle se laissa ensuite emportée par le doux sommeil, demain allait-être un autre jour de dur labeur.

Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum