Aller en bas
Asmolphégé
Aap
Aap
Asmolphégé
Messages : 70
Inscrit.e le : 11/04/2018
A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Mer 23 Mai - 17:21
Le froid tenaillait Asmolphégé qui avançait tant bien que mal sur les pentes rocailleuse du pays de Prithvi, il avait froid. Et cela n'allait pas s'arranger de ce qu'il voyait, la nuit approchait et il n'avait pas encore atteint sa destination. Derrière lui, le groupe souffrait des même conditions. Ils n'avaient pas été assez préparé à ce qui les attendait et cela s'était sentit dans l’embuscade qu'ils avaient subit. Mina faisait réellement bien son travail, il n'y avait pas à dire, ils avaient maintenant des contrats aux quatre coin du monde. Et c'était quelque chose de rude et d’assez compliqué à tenir. Il était déjà venu à Prithvi, mais il ne se souvenait pas de conditions aussi difficile. Mais il avait été aidée en cela par une soldate à qui il avait sauvé la vie.

Il aurait peut être d’ailleurs du la contactée... Avant de revenir par ici... Mais il n'avait pas eu le temps, pressé comme ils l'étaient par le temps. Ils devaient trouver un guide pour accomplir le contrat. Il se faisait avoir à chaque fois, si Mina l’apprenait, il finirait sans aucun doute par se faire taper et traiter de tous les noms. Il secoua la tête, mieux valait qu'il se concentre sur l'instant présent, parce que sinon ils allaient mourir de froid, d'un éboulement ou d'une connerie du genre. Aller, souvient toi du chemin.

La capitale ne devait plus être très loin de toute façon, il s'en souvenait vaguement. Mais comme dit, avant, il avait eue la soldate lui indiquant le chemin, là il n'avait que ses souvenirs, et la lumière déclinante du soleil qui se dissimulait derrière les pics rocheux. Secouant la tête, il dégagea la neige qui s’accumulait devant ses yeux. Oui, là, il avait bien vu une lumière. Ils y étaient !

-Allez, les gars, du courage, y'a d'la lumière au bout du chemin. On s'accroche.

Sa voix résonna à peine , tellement il était essoufflé, mais il savait que ses hommes avaient saisit le sens du message. Ils y étaient, il n'y avait plus qu'un peu d'effort à fournir, et ils seraient sur place. Comment faisaient les gens qui vivaient ici?L'oxygène était manquant, et se trimballer avec une armure totale et un barda... C'était un véritable parcours du combattant.

Ils finirent par arrivé sur place, et certains menacèrent de s'effondrer. Asmolphégé lui aussi tangua un peu sur place, pas très assuré sur ses cuisses. Est-ce qu'ils avaient été vu ?
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys
Prithvi
Prithvi
Emrys
Messages : 67
Inscrit.e le : 13/05/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Mer 30 Mai - 16:18
à la recherche d’un guide



J’ai passé la journée – si on peut parler ainsi des quelques heures éclairées par la pâle copie de l’astre qui règne en maître à Agni dans mes souvenirs – à me dissimuler des gardes. Il faut croire qu’ils sont plus motivés pour pourchasser un voleur de nourriture qui a faim que pour arrêter les vrais criminels qui profitent de la pauvreté des autres pour s’enrichir sur leur dos. Meurtriers et violeurs s’entassent sans scrupules dans les riches demeures au centre de la capitale, et c’est moi, qui ai volé un pain et de la viande, qui suis obligé de courir les rues depuis plusieurs heures pour ne pas perdre une main, ou pire.

Les rayons pâlots du soleil ont à peine eu le temps de réchauffer l’atmosphère de la cité aujourd’hui, et avec le retour de la nuit et de la neige, l’air se refroidit à une vitesse incroyable. Je me rapproche d’une paroi pour me protéger des flocons humides qui commencent à tomber sur la ville. La milice a abandonné la recherche j’ai l’impression, il y a un moment que je n’ai pas croisé l’un deux. Je me dirige donc à proximité de la grande porte. Il y aura quelques gardes à ce niveau mais peu à proximité, si mes calculs sont bons – et dans cette ville ils le sont souvent. Je connais un endroit  où se rassemblent parfois les rebuts de la cité. Le lieu n’est ni gai ni accueillant, mais la police s’y aventure rarement et on y trouve chaleur et solidarité. Je n’ai jamais vu personne y mourir de faim.

Il est trop tôt, ou peut-être trop tard, mais tout est désert quand j’arrive. Seul un des braseros de fortune fabriqué à base d’un bidon de  tôle contient encore quelques braises actives, que je m’empresse de raviver. Je n’ai rien sur moi pour démarrer un feu et je compte bien passer la nuit sans geler à mort. Après un dernier coup d’oeil autour de moi pour m’assurer que je ne serais pas obligé de fuir dans les minutes qui viennent, je sors de mon manteau râpé mon butin du matin dont je n’ai pas encore eu l’occasion de profiter.

Je suis encore en train de manger quand j’entends des pas mal assurés sur le pavé. Assurément pas des gardes, mais je relève quand même la tête, alerté. Une demi-douzaine de personnes, armées mais pas équipées pour la montagne entre dans la ville. Ils ont l’air trempés, frigorifiés et épuisés. Encore des voyageurs qui ne se sont pas assez préparés au climat de cette contrée. Mes vêtements de laine mal dégrossie commencent à sentir la chèvre mouillée mais ils me protègent de l’humidité et de la température, malgré leur piètre qualité. La chaleur du brasero aura vite fait de les sécher correctement. J’ai l’impression que c’est exactement ce dont ont besoin ces étrangers.

Ils n’ont pas l’air de vulgaires vagabonds d’ailleurs, et leur équipement fait contraste avec leur attitude de chiens mouillés et transis de froid. Seraient-ce des mercenaires ? Des dizaines de possibilités s’ouvrent devant mes yeux, si je pouvais me faire des contacts parmi un groupe de guerriers venus d’ailleurs. Alors que celui qui semble être leur chef regarde autour de lui, je lui adresse un signe, lui désignant les braises qui rougeoient dans le bidon miteux. Je sais que je suis seul dans un coin reculé et encerclé par six combattants armés, et ce n’est pas une situation enviable. Cependant, à les voir, je doute qu’aucun d’eux puisse me rattraper si je m’enfuis. Ils n’ont pas l’air suffisamment dans le besoin pour que mes quelques bijoux de pacotille me fassent courir un risque. Lorsqu’ils arrivent à portée d’oreilles – la garde m’a peut-être perdu pour l’instant mais je ne tiens pas à éveiller leur attention – je m’adresse à eux :

Vous allez crever de froid si vous restez comme ça cette nuit. Qu’est-ce que vous êtes venus faire ici en cette saison ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Asmolphégé
Aap
Aap
Asmolphégé
Messages : 70
Inscrit.e le : 11/04/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Mer 13 Mar - 16:46
Alors que ses hommes reprenaient leurs souffle, Asmolphégé remarqua un signe venu de derrière un brasero, un homme se tenait là, blottit au dessus de cette source de chaleur. Il tapa l'épaule d'un de ses hommes et désigna la direction générale.

-Y'a un feu... là bas, on pourra se reposer... un peu auprès de la chaleur avant d'aller se trouver...une, une auberge. Puis il pourra p't'être nous indiquer où trouver un putain de guide...

Il s'avança jusqu'à entendre la voix de l'homme, il comprit globalement le message, et hocha la tête, reprenant son souffle avec difficulté. L’ascension l'avait épuisée bien plus qu'il ne le pensait, et, suite a l'embuscade qu'ils avaient subit. Il n'avait pas eu le temps de se remettre complètement.

-Mon boulot, on est ici parce que notre compagnie a été contactée ... pour venir faire un peu de ménage dans ses montagnes... Et la dernière fois qu'j'suis venu dans c'pays faisait pas aussi froid... Bref. On cherche un endroit où on pourrait... se, se reposer, faire quelques emplettes, et éventuellement trouver un guide. T'serais pas où on peut trouver ça hein ?

En disant cela il porta la main à sa bourse, en sortit un sou qu'il envoya sur l'homme lui faisant face.

-Pour votre peine.

Ses gars autour de lui cherchaient a se pressé au plus proche du feu sans pour autant faire comme si ils se rapprochaient vraiment, ils donnaient une bonne impression de canards à la sortie d'une mare. Il esquissa un rictus alors qu'il tendait ses mains au dessus du brasier, appréciant la dureté de l'onde de chaleur.

Ses pensées s'égarèrent un moment dans le passé, il sentait presque les draps sur son corps et la moite chaleur d'une nuit sans air. Qu'est-ce que Aap lui manquait quand il était dans des conditions aussi extrême que celles-ci. A cette heure-ci, Mina était sûrement en train de savourer un thé brûlant, le nez dans les lettres ou la comptabilité. Avec quelques biscuits à proximité, et lui, il était là, dans le froid et le vent, glacé et en manque d’oxygène, en train de parler avec un pauvre type. Entouré par des frères d'armes, mais quand même seul. Le froid avait cette tendance a l'éloignement des gens, quand on y étais exposé de plein fouet, et non dans un environnement contrôlé et chauffé.

Prithvi, il avait abandonné, autrefois, une femme ici. Femme soldate qu'il avait sauvée d'un éboulement, alors qu'il venait en temps que mercenaire, encore une fois, à la recherche d'un type qui aurait du régler ses dettes mais qui avait préféré fuir. Quel était son nom déjà, Abigaëlle ? Abigël ? Il ne savait plus exactement, cela ferait bientôt 5 années qu'il n'était pas revenu ici, et il commençait déjà à regretter cet état de fait. Et s'il la croisait, que dirait-il ? Comment est-ce qu'il agirait ? Peut être qu'elle ne le reconnaîtrait pas après tout... Il soupira et haussa les épaules, avant de se concentré à nouveau sur le présent.

-Ça fait vraiment un bien fou le feu.
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys
Prithvi
Prithvi
Emrys
Messages : 67
Inscrit.e le : 13/05/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Dim 17 Mar - 13:23
à la recherche d’un guide



Vus de près, ils semblent encore plus mal en point que ce que j’avais pensé. Ils sont trempés, grelottant – la plupart essaient de se rapprocher du feu pour profiter de sa chaleur sans en avoir l’air – et certains paraissent légèrement blessés. Ils ont dû rencontrer des problèmes sur la route, mais ça ne m’étonne pas. Pendant la mauvaise saison, les bandits qui sévissent dans les montagnes sont plus désespérés, donc plus dangereux. La mort est présente à tous les tournants et chacun fait ce qu’il peut pour lui échapper. Ce qui m’étonne c’est qu’ils ont été embauchés pour cette tâche précise mais qu’ils ne se soient pas mieux préparés. En effet les températures de Prithvi sont extrêmes et peuvent prendre au dépourvu.

Il me lance une pièce que j’attrape au vol avant de l’examiner. Un sou. Ce n’est pas grand chose, mais si c’est ma récompense pour n’avoir encore rien fait, je considère ça comme une bonne récolte et un bon présage. Je reste silencieux quelques secondes, pesant le pour et le contre et essayant de jauger l’homme qui me fait face. Un mercenaire. Pas forcément le plus loyal des hommes mais pas non plus le plus malhonnête, sinon il ne trouverait plus aucun employeur.

Il y a tout ce qu’il faut comme auberges plus loin dans la ville, ça sera plus confortable que tout ce que j’aurais à proposer.
Je n’ajoute pas “et beaucoup plus coûteux”, je pense que c’est suffisamment clair pour ne pas être précisé.
Vous pourrez aussi peut-être trouver un guide là-bas, mais pour qu’il accepte de vous accompagner en plein milieu d’Eira, il faudra le payer autrement qu’avec du cuivre. Et c’est pas peu dire : avec la neige, les bandits, les avalanches … c’est risquer sa vie de s’aventurer dans les montagnes. À moins que …

Je laisse délibérément un silence, finissant d’une bouchée le morceau de fromage qui m’a servi de repas. C’est une idée stupide, imprudente, qui vient de germer dans mon esprit. Je ne suis pas équipé pour une telle entreprise, mais avec ce qu’il vient de me donner et les faveurs que j’ai déjà à réclamer, je dois pouvoir me trouver ce qu’il me faudra. Et si le salaire est bon … ça serait un investissement profitable. Voire très profitable, si je peux par la suite bénéficier d’un contact comme lui.

Je connais plutôt bien les environs. On pourra peut-être trouver un arrangement avantageux pour tout le monde. Si tu es prêt à mettre le prix.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Asmolphégé
Aap
Aap
Asmolphégé
Messages : 70
Inscrit.e le : 11/04/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Lun 18 Mar - 14:21
Le sou semblait avoir dégivrée les idées de la personne qui les avaient invité à partagé le feu avec lui. Il semblait être un des locaux, aux vues de sa tenue et de son air apparent de «  Je m'en fiche du froid environnant » bon, il semblait quand même toucher, sinon il ne serait pas aussi prêt du feu. Il ne semblait pas non plus être le plus riche, et l'homme aux cheveux décoloré savait, pour être passé par là, que ce n'était pas la meilleure des situations. Surtout dans un pays avec un froid pareil.

D'après l'homme, il y avait des auberges un peu plus loin. Ca leur ferait du bien de se mettre au chaud, et de dormir sur un lit, la belle étoile, surtout par un temps pareil était une très mauvaise idée, surtout aux vues de leurs tenues. Ils trouveraient peut être aussi de quoi se vêtir là bas. Ce serait une bonne idée. Quand à l'idée de trouver un guide, il se pourrait qu'il y en ait dans ses lieux, après tout, c'était globalement un lieu de travail pour de nombreuses professions.

-C'est justement pour rendre ça un peu moins dangereux qu'on est ici.

Il se tourna pour regarder ses hommes, grimaçant intérieurement devant l'image qu'ils donnaient actuellement. Faut dire que le voyage les avaient bien fatigué. Mais actuellement, il allait falloir jouer au jeu favoris de nombreuses personnes à travers le monde, le marchandage. L'homme se proposait, comme guide. Mais Asmolphégé n'était pas très réchauffé par cette idée, ça semblait un peu facile. Même si c'était un habitant, il n'avait peut être pas les capacités et la connaissance qu'aurait un vrai guide en haute montagne. Il était pauvre, et il ferait tout pour s'enrichir. Le mercenaire l'avait déjà fait, quand il avait été dans la même situation que lui, obligé de s'occuper de sa sœur, de devenir grand avant l'heure, de devoir apprendre à se gérer et à la gérée elle. Mais c'était aussi cette situation qui lui donnait envie de tendre la main au jeune homme en face de lui. Qui lui donnait l'envie de le prendre par la main, comme on l'avait fait pour lui, de lui donner un toit, une vie et un travail honnête.

Il pesa un instant le pour et le contre, avant qu'un coup de vent ne le rappelle à lui, le faisant se secouer.

-Et si on allait continuer cette discussion dans une de ses auberges dont vous nous avez parler ? Mes gars et moi on a besoin d'un bon repas chaud et d'une bonne choppe de bière. Histoire qu'on se réchauffe un peu.

Il détailla l'homme en face de lui de haut en bas.

-C'est moi qui invite, bien entendu. On discutera de tout ça là bas.

Voir le profil de l'utilisateur
Emrys
Prithvi
Prithvi
Emrys
Messages : 67
Inscrit.e le : 13/05/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Mar 26 Mar - 20:45
à la recherche d’un guide



Je hausse les épaules, dubitatif. Sa déclaration aurait probablement plus de poids si sa compagnie n’avait pas l’air aussi dépenaillée, les hommes courbant la tête et les épaules comme des chatons mouillés et transis de froid. Comme je les vois, ils n’ont pas l’air vraiment qualifiés pour “rendre l’endroit moins dangereux”. S’ils se lancent comme ça dans la montagne, ils réussiront surtout à ajouter une bonne quantité de cadavres à ceux qui gèlent déjà autour des chemins jusqu’à l’arrivée de la belle saison. C’est à cette pensée que la réalité me frappe en pleine face : Prithvi a commencé à déteindre sur moi. Il n’y a pas si longtemps, je n’osais pas sortir de la demeure du Maître tant le climat me faisait souffrir. Il y a encore quelques mois, je peinais à gagner ma croûte car je ne supportais pas de rester dehors dans la rue à cause du froid. Et me voilà aujourd’hui, comme si de rien n’était, à juger de leurs compétences sur leur résistance à l’hiver. Il faut dire que ma course-poursuite de l’après-midi m’a bien réchauffé, mais pour autant je me reconnais à peine.

Cependant, sa proposition n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Je viens de manger un peu mais j’ai encore faim, et l’idée de pouvoir emmagasiner plus de chaleur pour me préparer à la nuit glaciale m’intéresse au plus haut point. Je ne suis pas près de refuser une telle opportunité. Même l’idée de m’engager dans un quartier où je risque d’être reconnu ne me paraît pas être un danger suffisamment menaçant pour décliner cette offre ô combien généreuse. Même son regard qui jauge en détail mon apparence ne parvient pas à me gêner. Ils sont bien loin les vêtements raffinés que l’on me fournissait pour que je danse devant un public de riches marchands et de nobles. Et pour tout dire, j’arbore beaucoup plus fièrement les guenilles que j’ai actuellement sur le dos que les parures humiliantes d’autrefois.

D’un geste, je les invite à me suivre. Le quartier hébergeant la plupart des auberges de la ville n’est pas bien loin des portes de la Cité, et nous y sommes rapidement. J’ai pris soin de les y mener par les artères les plus fréquentées. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance mais … je préfère toujours éviter de me retrouver dans une ruelle sombre entouré d’hommes armés que je ne connais pas. Je ne sais pas trop ce qu’ils pourraient vouloir sur moi, fauché comme je suis, mais prudence est mère de sûreté, et j’ai depuis longtemps à appris qu’on est jamais trop méfiant. Nous finissons malgré tout assez rapidement par déboucher sur une rue dans laquelle un grand nombre de façade portent l’enseigne d’un établissement de repos, de nourriture, voire des deux à la fois. Si je me souviens bien, il doit même y avoir quelques bordels, mais je ne les ai jamais fréquentés personnellement. Je les désigne d’un geste large.

Voilà, faites votre choix. Il me semble qu’il y en a encore d’autres dans le coin.

Après je ne suis pas guide touristique.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Asmolphégé
Aap
Aap
Asmolphégé
Messages : 70
Inscrit.e le : 11/04/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Mer 27 Mar - 14:41
L'homme semblait assez assuré et cela plaisait à Asmolphégé, face à plusieurs hommes il avait encore l'assurance caractérisant certains des meilleurs, et cela fit sourire intérieurement Asmo. Il se reconnaissait dans l'homme en face de lui, même s'ils n'avaient pas le même vécu, ni la même histoire. Lui avait eu de la chance, on lui avait tendu la main. Est-ce qu'il serait pareil avec l'homme en face de lui ? Peut être, ou peut être pas, les Prithviens étaient étranges et ils avaient aussi leurs fiertés, comme de nombreuses personnes. Tout le monde n'était pas prêt à la mettre de côté face à un étranger tendant la main, surtout aux vues de l’amures et des armes. Mais tout venait en temps et en heure.

Ils emboîtèrent le pas a l'homme dès qu'il se mit à les guidés, les menant à travers les rues jusqu'à une allée contenant de nombreux bâtiments, il les invita alors à choisir, poussant les mercenaires à faire un choix sans réellement connaître les lieux. Mais peut être voulait il ne pas trop espérer. Ni trop les poussé dans une direction précise, ça le rendait d'un coup moins suspect et plus digne de confiance. Une bonne manœuvre, ça évitait que les mercenaires ne se sentent mis en danger, c'était comme le fait qu'il ait préféré des rues fréquentées que les petites rues coupe gorge qu'ils auraient put emprunter.

Regardant autour d'eux, les soldats se dirigèrent tout naturellement vers une de celles vers le centre de la rue, c'était en général celles qui avaient le moins de clients, qui avaient une certaines discrétions et qui étaient, sans être les plus chères, les meilleures. Ils hésitèrent un petit moment entre deux, avant de rentrer dans un établissement proposant les deux services, repas et sommeil. Il y avait aussi des bordels, mais ils étaient tous trop fatigué pour l'instant pour aller prendre du plaisir immédiatement, même si c'était un bon moyen de se réchauffer.

Ils pénétrèrent donc l'enceinte du bâtiment, sentant la chaleur se répandre dans leurs corps ils entrèrent rapidement, causant une certaines agitation dans les alentours, un groupe d'hommes en armes, entrant à la nuit tombée, comme ça, ça avait de quoi faire peur. Le tenancier s'avança rapidement vers eux, et Asmo prit la parole.

-Bonsoir Monsieur, on aimerait savoir si vous avez des chambres et un endroit pour qu'on puisse se remplir la panse.

Il hocha la tête avant de se fendre d'un léger sourire, observant les hommes d'un rapide coup d’œil, s'attardant sur Emrys, avant de leurs désigner un ensemble de table, ils se disposèrent dessus, et il vient bientôt prendre leurs commandes. L'odeur du ragoût était forte dans la pièce et chacun en commanda un, ainsi que de la bière et de l'hydromel.

-Ca fait du bien d'être au chaud.
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys
Prithvi
Prithvi
Emrys
Messages : 67
Inscrit.e le : 13/05/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Dim 31 Mar - 19:22
à la recherche d’un guide



Pour des raisons qui m’échappent, les mercenaires passent sans même regarder les premiers établissement, attendant d’avoir presque atteint le milieu de cette longue rue pour commencer à faire des comparatifs s’appuyant sur des points qui me dépassent. Je reste à l’écart des discussions, qui ne me regardent pas vraiment. Qui aurait cru que choisir une auberge puisse être aussi compliqué ? Sans aller jusqu’à dire que je n’ai jamais mis les pieds dans l’une d’elle, mon principal élément de choix avait toujours été le prix, ce qui semble être ici quelque chose de secondaire. Finalement après une série de débats et d’argumentaires, ils arrêtent leur volonté et entrent à la file indienne.

Je les suis, un peu en retrait. Personne n’a annulé l’invitation qui m’a été faite mais comme personne n’a non plus vraiment fait attention à mois, je reste discret. Je suis trop frigorifié et affamé pour faire ma mijaurée et laisser passer l’occasion d’avoir un bon repas et enfin un peu de chaleur. Depuis combien de temps n’ai-je pas eu de répit du froid ? J’ai perdu le compte et cette réalité est trop déprimante pour que je me penche dessus plus que ça. L’ambiance n’est pas surchauffée à l’intérieur mais me fait un effet de mur de chaleur lorsque je passe la porte, tant le contraste avec l’extérieur est brutal.

L’aubergiste nous passe au peigne fin, mais son regard s'attarde plus longuement sur moi. Il n’est pas possible qu’il me reconnaisse, j’essaie de m’en convaincre, d’autant que je parais vraiment en décalage par rapport au reste de la troupe. Plus petit, plus maigrichon, moins trempé, et surtout pas d’armes visibles sur moi. Il doit vraiment se demander ce que je fiche ici au milieu de ces mercenaires, et pour être tout à fait honnête c’est une question à laquelle je n’ai pas moi-même entièrement la réponse. Il ne dit rien, et je suis les hommes pour m’installer dans un coin de la table, près de leur chef. Après tout c’est avec lui que j’ai à faire.

Tout le monde commande la même chose et je les suis : le ragoût au menu de ce soir sent divinement bon, et la chaleur simple d’un bol de bouillon me fait envie plus que beaucoup de tout à l’instant présent. J’irai doucement sur l’hydromel cependant : je n’ai pas l’habitude de l’alcool et je tiens à garder mon esprit avec moi. Je n’ai pas osé demander un thé ; je n’avais pas envie d’être encore plus dépareillé de la compagnie que je l’étais déjà, et, surtout, je n’en ai pas bu depuis que j’ai quitté Agni. Je ne pense pas qu’un prithvien puisse faire un thé suffisamment bon pour ne pas ternir le souvenir que j’en ai. Une fois que nous sommes servis, je ne peux me retenir plus longtemps.

Alors ? Quelle est la suite de la conversation, maintenant que vous êtes au chaud ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Asmolphégé
Aap
Aap
Asmolphégé
Messages : 70
Inscrit.e le : 11/04/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Lun 1 Avr - 14:47
Dès qu'ils furent servit, certains des gars attaquèrent leurs bols à grand coup de cuillère, buvant leur choppes comme des trous. Ils en avaient baver pour arriver là, et Asmo ne pouvait que les comprendre. Il mangea une a deux cuillerées avant de reporter son attention sur l'homme à leurs côtés, personne frappant par son étrangeté avec les gars de son unité. Mais ils s'en fichaient, ils avaient l'habitude de dépareiller où qu'ils aillent, et les regards curieux, hostiles et craintifs, ils n'en avaient cure. Certaines fois ils attiraient l'hostilité, mais ici, il semblait que non. Après tout, ils avaient pu passer les portes n'est ce pas ?

Il prit son temps pour boire une gorgée d'hydromel avant de soupirer d'aise, se détendant un peu dans sa chaise, il adressa un sourire à leur compagnon d'un soir.

-Comme dit, maintenant qu'on est au chaud, on va pouvoir parler un peu plus calmement et tranquillement.

Il reprit une gorgée, la laissant piquer sa langue avant d'avaler. Il se racla un peu la gorge, et s'approcha un peu de l'homme, comme sur la confidence.

-Je vois bien que tu roules pas sur l'or, et que c'est pas par choix et par passion que tu vis dehors, auprès d'un pauvre conteneur dans lequel tu fais un feu. Je suis passé par là ,moi aussi, et c'est en partie pour ça que j'ai décider de t’amener ici. Je sais à quel point un endroit chaud, de la nourriture et de la boisson sont une chose dont on rêve quand on se retrouve à la rue. Mais ça me dit aussi que tu n'as pas ou que peu d'équipement. Donc, si je veux t'engager, faut que je t'achète un équipement, ou du moins une partie. Ensuite, je ne connais pas tes capacités martiale, ni ton attitude à travailler en groupe.

Il prit le temps de boire une autre gorgée, de manger un peu de son ragoût, avant de revenir à la conversation.

-Mais, on m'a tendu la main, dans le passé, et c'est grâce à cette main tendu qu'on m'a tirer de la rue dans laquelle j'étais. Je veux aussi te donner cette chance, parce que si tu t'es retrouvé sur notre chemin ce soir, je ne pense pas que ce soit par pur hasard. Alors, ouais, j'ai envie de te tendre cette main. On sait jamais ce qui pourrait arriver. Et si ça peut faire la nique à des gens qui ont envie de faire de toi un esclave.

Il prononça ce mot avec un dégoût évident, une bref crispation sur le visage.

-Hé bien c'est tant mieux. Je ne te force pas non plus à rejoindre notre compagnie de mercenaire, attention. Mais je peux t'offrir un peu d'or et d'équipement pour ta peine, ça pourrait t'aider... A te sortir de là. Et, si tu veux nous rejoindre...

Le mercenaire tendit la main au jeune homme en face de lui.

-Je me nomme Asmolphégé, Commandant en second de la Compagnie de l'Écume Argentée, nous sommes basé à Unnoko, dans le royaume d'Aap.
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys
Prithvi
Prithvi
Emrys
Messages : 67
Inscrit.e le : 13/05/2018
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys] Sam 13 Avr - 14:08
à la recherche d’un guide



La plupart des gars autour de moi se jettent sur leur nourriture comme s’ils n’avaient pas mangé depuis des semaines. Mon estomac me crie avec férocité de les imiter, mais je me retiens. Je mange le ragoût à petite bouchée sans savoir si c’est un vieux reste d’une ancienne éducation ou le besoin vital de la chaleur durable du bol entre mes mains. Je suis plus reconnaissant que je le voudrais envers le mercenaire bourru qui m’offre ce repas et ce répit de l’hiver permanent de ce pays maudit. Je l’écoute attentivement en ayant l’air de ne pas y toucher. Il n’a pas tort sur ma situation, seulement sur un point : l’endroit où je vis. Je ne vais cependant pas le détromper. Il ne me donne pour le moment aucune raison de me méfier, mais je préfère rester prudent, et garder mon refuge secret me garantit au moins un endroit tranquille si tout ne tourne pas rond.

Je hausse les épaules. C’est vrai que je ne paie pas de mine, et s’il faut rester plusieurs jours dans les montagnes, ce que j’ai sur le dos ne sera pas suffisant. Je remue mes orteils dans mes bottes abîmées et trop fines pour survivre dans la neige. J’ai quitté mon manteau râpé en entrant pour ne pas geler en ressortant de l’auberge, et la tunique de laine rapiécée que je porte en-dessous ne vaut pas beaucoup mieux. Le froid commence à devenir un sérieux problème pour moi, c’est l’une des raisons majeures pour lesquelles sa proposition m’a intéressé : renouveler mes vêtements devient urgent et j’ai désespérément besoin d’argent pour ça.

J’ai l’habitude d’agir en groupe, si c’est une inquiétude pour toi. Après … je prétends pas être un combattant comme vous. Je désigne les mercenaires qui profitent de leur repas. Je sais me débrouiller pour me protéger, je suis encore vivant.

Je ne suis pas convaincu comme lui de voir la main du Destin dans notre rencontre, peut-être surtout parce que le Destin n’existe pas. Ce n’est qu’une invention des puissants pour justifier leurs actes et leur domination sur les autres et les empêcher d’agir pour retrouver leur liberté. Mais si c’est comme ça qu’il veut l’expliquer je ne vais pas protester. Je suis trop opportuniste pour trouver à redire sur les raisons qu’il se trouve pour justifier son envie de me payer. Je tique sur sa mention d’esclaves, et lève vers lui des yeux vifs, avec un léger mouvement de recul de mon épaule gauche, que tiraille toujours la cicatrice qui a effacé les marques de ceux qui se voulaient mes maîtres. J’y sens le contact rassurant du tissu de ma tunique, il n’a pas pu la voir. Ce qui me pousse à m’interroger sur la nature du “ménage” qu’il doit faire dans les montagnes. J’avais pensé aux brigands qui pullulent sur les chemins pour détrousser les voyageurs imprudents, mais je commence à en douter. Il me tend la main et je la considère un instant, avant de la saisir, à la fois plus méfiant et plus intéressé.

Emrys. Je peux te demander de quelles taches tu dois nettoyer les environs ?  
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: A la recherche d'un guide [Pv Emrys]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum