avatar
Messages : 5
Inscrit.e le : 02/06/2018

Ahximan

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 19 Juin - 23:24
Ulric Ahximan
Généralités
• Nom: Nom de votre personnage s'il y a
• Prénom: Ahximan
• Age: 36ans
• Genre: Masculin
• Origines: Brimir, petit village de mineurs sans histoires
• Lieu de vie: Cité d'Ambre, au palais
• Métier: Prêtre-Loup/médecin, herboriste et chirurgien du souverain.
• Avatar: Identité du personnage sur l'avatar
• Règlement:
• Chemin: une amie inscrite dessus me l'a fait découvrir, m'a convaincu et me voilà
• Commentaire: où je soumet du contenu (on m'a dit que beaucoup de chose étaient à construire et j'aimerai pouvoir apporter ma modeste pierre à l'édifice).
Physique
L'on dit que la naissance d'un jumeau au souverain n'est jamais une coïncidence. Plusieurs fois dans notre histoire ont été chroniqué pareil événement. Et dans nos chroniques revient un schéma, une constante. Le souverain représente l'âme de notre pays, son pouvoir et sa volonté, sa force intérieur, son calme et sa fureur, sa générosité et sa cruauté. Son jumeau tend à en être la représentation corporelle.
Ulric Ahximan ne faisait pas exception à cette règle.

C'est un homme d'une carrure et d'un taille titanesque à l'image de nos montagnes. Sa  musculature puissante est à l'image de nos falaises sculptées par l'océan, ciselée mais aussi marqué par l'érosion de l'effort.

Le visage du prêtre laisse encore entrevoir le bel homme qu'il fut autrefois, comme un reflet d'un passé lointain et glorieux, idéalisé, comme un age d'or envolé depuis des siècles. Aujourd'hui, son visage est à l'image de son pays, une beauté rude, rugueuse, balafrée et ridé prématurément par la rigueur de son climat. Une barbe noir aussi dense et broussailleuse que nos sombres forêts de pins encadre  son visage à la peau pâle comme les premières neiges, mais tannée comme le cuir de yack que nous utilisons pour nous vêtir. De profonde rides viennent cisailler des traits autrefois doux et franc sur son front, autours de ses yeux et de sa bouche comme autant de crevasses, de fjords et de ravins  balafrent les terres de Prithvii.

Son regard est semblable aux minerai de fer que nous extrayons, noir, dur et exhale la force tranquille de l'acier que nous forgeons en épée et en hache, comme la vie l'a forgé lui. C'est un regard lourd comme le granit et l'homme n'hésite pas à s'en servir pour vous écraser du regard comme l'avalanche de roche écraserai le montagnard suffisamment malchanceux pour se retrouver prit dans ce déchaînement de fureur naturel.

Sont maintient est celui du chêne centenaire, droit et inébranlable. Il se déplace avec la puissance orgueilleuse du tigre des neiges. Il se pare le plus souvent du turquoise très pale des glaciers, du bleu  profond presque noir de nos longues nuits, du blanc des neiges ou du gris de la pierre.


Toka Siebendottir, Etude de la Généalogie des Souverain
Caractère
Le caractère doit faire minimum 200 mots Ahximan est définitivement un médecin bien plus intéressé par l'idée d'aider à donner la vie qu'à la prendre. .
Histoire
Sejeril hurlait à plein poumon. La douleur déformait ses traits pendant que le scalpel du prêtre loup mordait dans sa chair. Korann rien qu'à la vue du couteau avait à peine réussit à contenir le réflexe d'aller étrangler le prêtre loup de ses propres mains rien que pour avoir l'idée d'éventrer  ainsi sa femme. Mais ils n'avaient pas le choix, ni lui ni Sejeril n'était guérisseur ou médecin. Le guérisseur n'était pas là, partit soigné quelqu'un d'autre dans une ferme à dix lieux. Le passage du prêtre loup par Brimir était un miracle d'Ul Morkhaï. Entre ses précédentes fausses couches et la maladie de Rouille dont souffrait Sejeril, le prêtre loup n'avait pas voulu prendre de risque et avait suggéré cette méthode. Maintenant Korann regrettait d'avoir dit oui à ce fou ! Il devait tenir sa femme pendant qu'on lui charcutait les entrailles. Il assistait avec une horreur non dissimulé à cette boucherie. Il essayait, tout en tenant sa femme de la rassurer en lui parlant mais elle ne semblait rien entendre, perdu dans les abysses infinis de la douleur. Mais à quoi servait donc cette putain de potion que le prêtre lui avait fait boire, soit disant pour atténuer la douleur. Sejeril hurlait. Korann en plus d'essayer de ne pas lâcher sa femme, faisait de gros effort pour ne pas lui broyer les poignets de ses deux énormes mains. Le comble de l'horreur fut pour lui quand elle lui hurla de l'achever. Comment pourrait-il ? Ça lui déchirait le cœur, de voir sa femme ainsi soumise à pareil martyr l'emplissait d'une rage impuissante.

Et puis cela s'arrêta. Un moment, un trop court moment. Car l'instant d'après, le prêtre plongeait sans ménagement aucun les main dans le ventre de sa femme et en sortit une petite chose, lui tapa légèrement sur les fesse. La petite chose se mit à hurler ! Son premier cris, il était sain et allait être un solide gaillard pensa le prêtre. Il déposa la petite chose humaine couverte de sang dans un linge tendu par Mihra, la fille des voisins. Korann eu toute les peine du monde à retenir sa femme lorsque le prêtre loup replongea les mains dans son ventre. Le prêtre loup retira un deuxième petite forme couverte de sang. Il examina de plus près la petite chose fragile entre ses mains et réalisa : il avait accouché du futur souverain ! Il le prononça à haute voix, semblant avoir complètement oublié la femme étendu là le ventre ouvert. Mais le sang n'arrêtait pas de couler...

« Je m'en cogne par tout les Dieux ! Aidez ma femme ! Sauvez là ! »

Korann hurlait sur le prêtre. Le prêtre loup semblât sortir de son ébahissement et se remit au travail. Ce fut l'une de ces très rares occasions ou Korann Agurson, mineur, qui devait passer chef d'équipe, et bientôt sortir sa femme malade de la Rouille, de la mine ne sut pas quoi faire. Le prêtre loup s'affaira pendant presque deux heures sur Sejeril, il commença par retirer le placenta, puis, prit son poul, recousant là il devait (enfin Korann l'espérait) et fit ingurgiter à sa femme une potion (qui, disait le prêtre devait favoriser la régénération du sang). Après quatre longues heures Sejeril ferma les yeux, harassée, mais en vie et deux beaux bébés posés dans un berceau décoré de talismans et de fleurs. Korann était sur le point de sauter sur le prêtre-loup et de le tuer de ses propres mains.

Le prêtre-loup donna son prix : il venait d'accoucher le futur souverain, opérer une césarienne et sauvé la vie de sa femme. Le prêtre loup imposa donc son prix à au couple : leur deuxième fils. Il repasserait dans deux ans chercher leur fils pour emmener au sanctuaire d'Ul Morkhaï... Korann accepta après avoir décoché une monstrueuse droite au prêtre-loup. Il n'avait pas vraiment le choix de toute façon... le prêtre loup perdit quatre dents cette nuit là.

By the ordeal of their mother, two giants came to life... one to rule, one to heal...

La cérémonie c'était achevé, il était de retour dans ses quartiers au palais. Axhiman posa son plastron de cuir sur le présentoir à armure. C’était un plastron rembourré d'une laine épaisse et chaude, doublé d'une sorte de soie qui semblait aider à conserver la chaleur.  Le cuir était finement gravé d'entrelacs. Certains, comme sur les rebord de ses épaulières étaient de « simples » entrelacs de courbes et de carrés se mêlant en des motifs complexes et en runes ésotériques. Certains formaient des mots, d'autre étaient de superbes travaux d'ornementation. Ce n'étaient pas ces cisèlements d'orfèvres qui captait l'attention du géant à barbe noir, c'était la fresque gravée sur le plastrons mêmes. La représentation stylisée de sa vie en tant que prêtre loup... et un peu avant. Il n'avait aucun souvenir de ses trois ans dans sa famille avant d'être emmené au temple d'Ul Morkhaï. Il se souvenait pourtant avec une précision cruelle de ses années d’entraînement et de formation. Une enfance d'apprentissage et de corvées. Nettoyer les écuries et les cuisines, aller chercher de l'eau à la source coulant au bas de l'escalier aux milles marches avait sculpté le grès son corps alors encore enfantin. L'apprentissage de la lecture, de l'écriture, les premières leçon de théologie, les premiers cantiques appris, les premiers chants instruit, les premiers rites observés et des bases de l'herboristerie avaient commencé le long travail qu'était de façonner l'argile de son esprit.

Ses doigts suivirent les entrelacs, ils arrivèrent sur un laçage plus complexe, plus stylisé, plus chaotique dans sa forme, tout comme peut être perçus l’adolescence. Pourtant il y'avait une sorte d'ordre dans ce chaos. Il se rappela alors son éveille sensoriel progressif, le sang qui parfois s'échauffait très vite, les rivalités, les amitiés, les petites infractions au code de conduite malgré l’œil attentif de leurs surveillants. Ils se rappela aussi, les premiers entraînements aux armes, les premières leçons d’apprentissage de la Loi des Clans, les premières leçons de médecines, les premières leçons de philosophie et de stratégie. Ahximan se laissa aller à un sourire pensif au souvenir de ces deux dernières matières. Il n'y était absolument pas bon, ses rares heures de temps libre étaient passées à approfondir d'autres matières qui l'intéressait beaucoup plus comme la médecine, la médication, l'herboristerie et il commençait même à s'intéresser de près à la chirurgie. Plus intéressé par le scalpel que par la hache résuma-t-il silencieusement pour lui même. Il se rappela de ses premières nuits hors du temple. Il y avait un village au pieds de l'escalier aux milles marches. Les instructeurs du temples amenaient les novices suffisamment âgés pour commencer à ressentir l'appel de leurs pulsions corporelles pour les y confronter : femmes et alcool principalement. C'était tout autant un test qu'une initiation. Cela leur permettait aussi de les confronter aux dures réalités du monde. Une saison aussi sombre que joyeuse pensa le prêtre-loup.

Il laissa courir son index sur le lacé complexe représentant la cape en peau de loup blanc, la hache et ce même plastron qu'il reçus du grand prêtre lorsqu'il fut jugé digne de porter la charge de prêtre loup. À cette époque, Ahximan était l'étudiant du temple le plus doué dans la pratique des arts médicaux, un bon guérisseur de l'âme, un très bon joueur d'échec mais hélas beaucoup moins bon en stratégie militaire, l’interprétation de la Lois n'était pas non plus un de ses points forts, le combat et le maniement de la hache non plus. Ce fut après son élévation que lui furent révéler ses origines et sa fratrie avec le nouveau souverain. Lui fut aussi dévoilé son future poste, non pas, comme la plupart de ses frères, la routes de village en village, mais à terme, son vœux d’Errance serait révoqué pour celui du Service. Il serait le médecin royal...

L'entrelacs suivant était celui représentant son tutorat et son temps sur les routes. Il était prêtre loup avant tout et l'Errance faisait alors partie de sa vie avant qu'il ne soit jugé digne. Il se souvint avec une certaine tendresse de son vieux maître, Harald Khrakson, un vieux prêtre faussement aigris. Son vieux maître avait une sorte de gentillesse bourru qui avait en partie déteinte sur son étudiant, il travaillait à combler une partie des lacunes de son étudiant, faisant d'Ahximan un interprétateur de la Loi correct tout en fortifiant ses connaissances en médecines. Ahximan dans cette période de sa vie aida à la donner en de multiples occasions, travaillait plus au chevet des personnes que dans les bois à traquer le bandit. Médecins s'était-il formé, médecin était-il. Et il en fut ainsi pendant sept ans, marquant son visage des stigmates de la survie et des responsabilités et ses mains des cales de
l'effort et du travail.

Le dernier entrelacs, celui qui symbolisait sa position d'aujourd'hui, lorsqu'il fut convoqué au temple pour passer ses dernières épreuves, celle qui devaient montrer s'il était digne et suffisamment expérimenté pour veiller à la santé du souverain. Il les passa et fut envoyé à la cité d'Ambre pour prendre son poste au palais.

Il restait des zones de son plastron qui n'étaient pas encore gravées d'entrelacs, des zones vierges, laissé ainsi pour que soit un jour raconté par la gravure ses réussites et echecs, ses joies et colères. Il restait encore à graver dans le cuir comme dans sa mémoire....
avatar
Messages : 5
Inscrit.e le : 02/06/2018

Ahximan

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 19 Juin - 23:27
petit double post

Désolé pour la tardivité du postage :/ j'ai pas beaucoup de temps ces derniers temps, ça avance quand même mais à rythme... lent. Puis-je avoir un délai avant la suppression du compte ?

Autre point à voir, mon perso se base sur un truc complètement home made (Endor m'avait dit que le forum était encore en construction et qu'on pouvait apporter sa pierre à l'édifice) et j'aimerai pouvoir vous envoyer le travail déjà fait pour approbation ou non
Akasha
avatar
Messages : 326
Inscrit.e le : 27/12/2017

Ren

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 20 Juin - 10:06
Bienvenue !

On est content de t'avoir parmi nous, on a déjà eu un petit aperçu de ton histoire grâce à la fiche d'Endor et ce que tu as écris jusqu'à présent m'a l'air super intéressant !

On t'accorde un délai bien sûr, juin n'est une période facile pour personne !

Concernant ce que t'a dit Endor, c'est tout à fait correct ! Le forum est en constante évolution et nous on a juste posé les bases, les membres sont donc totalement libres d'apporter leur pierre à l'édifice et d'enrichir le bg ! Au contraire, nous on est content de voir que les gens qui viennent sur TFB veulent apporter leur touche ! Endor nous avait déjà un peu parlé de l'ordre auquel ton perso appartient et ça nous avait bien intéressé

Je te propose d'envoyer ton travail en mp, soit à Llyn soit à moi. On regardera ça et on reviendra vers toi pour voir comment l'incorporer au fofo :) Ca te va ?

Bon courage pour ta fiche en tout cas et à très vite !

_________________

avatar
Messages : 5
Inscrit.e le : 02/06/2018

Ahximan

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 20 Juin - 17:23
Merci pour l'accueil :) et merci pour le délai, oui l'été c'est pas la période la plus simple pour rp c'est le moins qu'on puisse dire x)

Pour la pierre à l'édifice y'a encore des trucs à revoir (dont l'orthographe) et c'est pas encore tout à fait finis non plus je vous enverrai ça dès que possible :) (si vous avez aussi des idées pour épaissir le truc je suis preneur)

A très vite :)
Aap
avatar
Messages : 261
Inscrit.e le : 27/12/2017

Llyn

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Juin - 11:10
Bienvenue

J'ai lu ton histoire et j'aime déjà Bon courage pour la suite !  

Je crois que Ren a déjà tout dit concernant le reste xD
Et du coup, pas de souci pour ce que tu veux nous envoyer bien sûr
Aap
avatar
Messages : 41
Inscrit.e le : 10/04/2018

Helena

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 28 Juin - 22:37
Bienvenue par ici !
avatar
Messages : 5
Inscrit.e le : 02/06/2018

Ahximan

Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 21:02
Merci à vous deux :)

Petit up sur la fiche pour dire que non je n'ai pas disparu (sparu ?) et que y'a eu petit avancement dessus, la suite arrivera sous peu normalement.

Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum