Aap
avatar
Messages : 57
Inscrit.e le : 10/04/2018

Helena

Aap
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 13 Oct - 13:50
Voyager. Quelle mauvaise idée. Elle aurait mieux fait de rester à Aap plutôt que de se diriger dans ce trou à rat dont elle avait d'ailleurs oublié le nom... Tout avait commencé quand As' lui avait dit de trouver des contrats ailleurs afin qu'ils aient une plus grande marge de travail. Elle s'était dit que c'était une bonne chose de partir, de voyager, de découvrir un peu ce monde ! Mais non... Au final c'était chiant, tout aussi chiant d'ailleurs que la première fois où elle avait du voyager, et en plus elle faisait constamment des mauvaises rencontres, ça c'était à cause de son sexe. Les femmes étaient constamment emmerdées, sauf à Aap. Là-bas elle y était quelque peu tranquille.

Elle avait du s'arrêter sur le bord d'un chemin, faisant ainsi un mini feu de camp pour pouvoir manger quelque chose et se réchauffer. Kouraï, sa renarde, était venue se blottir contre elle tandis qu'elle fermait un peu les yeux se ressourçant comme elle le pouvait. C'est alors qu'un homme était venu l'agresser, sortant sa dague elle avait pu se défendre mais ça n'avait pas été sans séquelles. En effet l'autre enfoiré l'avait blessé au niveau de la cuisse la contraignant ainsi, à boiter et bien sûr à devoir se servir d'un tissu comme pansement improvisé... Ouais, avec en plus la chaleur des lieux ce n'était pas facile... C'était la combo quoi.

Le tissu s'était alors imbibé de sang tandis qu'elle apercevait enfin ce qui ressemblait à un village se calant au départ contre un muret avant d'observer les alentours cherchant quelqu'un ou quelque chose pour pouvoir soigner et recoudre sa foutue plaie... Il lui fallait d'abord de l'alcool et c'était pour ça qu'elle s'était dirigée dans une auberge, laissant sa renarde à l'entrée.

- Il me faudrait du rhum... J'ai de quoi payé.

Elle déposait ensuite la somme adéquate sur le bar tandis qu'elle observait les personnes présentes... Eh bah putain elle n'avait pas envie de s'attarder là, ils ressemblaient tous à des poivraux qui n'avaient pas vu de femmes depuis des siècles.

- Vous-êtes bien pressée ma p'tite dame... Tenez votre rhum, vous d'vriez faire attention c'est pas bon pour vous d'ne pas être accompagné dans le coin.

Roulant des yeux Helena avait alors saisit sa bouteille tandis qu'elle observait l'aubergiste.

- Merci mais gardez vos conseils pour vous.

"Connard", c'était ce qui lui était venu mais elle ne l'avait pas dit... Après tout à quoi bon aggraver les choses hein ? Puis en plus elle avait autre chose à faire comme soigner sa plaie de merde... Sortant alors de l'auberge elle s'était mise dans un coin, maudissant As', avant d'enlever son morceau de tissu grimaçant, elle serrait ensuite ses dents tandis qu'elle vidait du rhum sur sa plaie... Les larmes lui montèrent aux yeux mais c'était un mal pour un bien, c'était vraiment douloureux et As' allait l'entendre ce sale con quand elle allait rentrer avec ses idées de voyage.
Prithvi
avatar
Messages : 55
Inscrit.e le : 02/06/2018

Ahximan

Prithvi
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Nov - 21:00
Je laissait ce pauvre cheval aux écuries de l'auberge. Le prochain, je le mènerai par la bride. La pauvre bête était pourtant fière, puissante et vive... mais elle est adapté à des gens plus menues et légers, pas à un géant parmi les hommes. Pauvre bête... enfin... au moins je ne surestimerai plus les coursiers Agnien.

Qu'est ce que je foutais dans le coin ? Notre ambassadeur Agnien à la cours ne pouvait pas passer une seule de nos brèves discutions sans vanter l'art médical de son pays d'origine. Alors j'ai pris un.... congé ? bref quoi que ce soit je me suis laissé allé à quitter les lits de plumes et les couvertures de fourrures doublées de soie pour venir étudier les traités médicaux de ce pays. Mais merde ce qu'il fait chaud ici ! comment ils arrivent à garder le papier en un seul morceau ? je râlais ainsi pour moi même en entrant dans la salle commune de l'auberge. des visages qui me semblait étrange par bien des aspects. On est pas encore très loin derrière la frontière, donc beaucoup de voyageurs d’à peu près toutes les contrées se retrouvent ici, du soudard, soiffard en quête de ce qui finira immanquablement par le buter au marchand qui réfléchis à ses affaires. Ils sont affalé sur leur écuelle ou leur verre d’alcool. Je m’installe au comptoir et commande : un repas et une bière. On me sert une assiette de viande séchées accompagné de légumes que je trouve tout aussi étrange que mes compagnons de taverne et un verre quoi que petit d’une liqueur qui sent vraiment fort… aller pourquoi pas… ainsi soit-il… je choppe ma fourchette et je commence a engloutir mon repas… commence seulement, parce qu’une petite conne me bouscule à ce moment là, renverse mon assiette (pas gêné la petite conne) et commande une bouteille de rhum. Pocharde va…. Quoi que… à pas l’air. Elle est blonde, plutôt jolie, et ce qui interpelle vraiment mon œil… elle saigne. Génial… encore du boulot, et dire que je pensais me consacrer à mes études… elle chope sa bouteille, jette deux trois piécettes sur le comptoir et c’est tout juste si elle ne laisse pas une bordée d’insulte en guise de pourboire. Elle sort boitant et en laissant une petite traîné de goutte de sang. Ça à pas l’air si grave que ça après tout… je vais aller voir ça.

Je sort de l’auberge pour voir la gamine se verser une copieuse dose d’alcool de mauvaise qualité sur une plaie à la cuisse. Pff amateure… je vois déjà comment cette écervelé va régler son problème : une lame chauffée à blanc et on cautérise, le pire truc à faire quoi. Elle lève les yeux vers moi quand elle se rend compte que mon ombre la recouvre totalement. Je suis à peu près sur que le regard qu’elle me décoche veut dire dire va te faire foutre et fous moi la paix…. Bien sur…

«  Méchante plaie que t’as là gamine, je peux jeter un œil ? »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum